Formation Communiquer la science et travailler avec les médias

Institutionnel

Cette formation de deux jours proposée par l’INS2I et l’INSIS doit permettre aux chercheurs de leurs laboratoires d’acquérir les techniques pour répondre à une interview sur des enjeux scientifiques et plus largement de savoir vulgariser leurs thématiques pour rendre leurs recherches plus claires, plus attrayantes et accessibles face à un public non spécialisé. La formation donnera l’occasion aux chercheurs de mieux comprendre la démarche, la logique et les contraintes du métier de journaliste.

Image retirée.

La formation "Communiquer la science et travailler avec les médias" se déroule sur 2 jours
Deux sessions sont proposées en 2016 par l’INS2I et l’INSIS aux chercheurs et enseignants-chercheurs travaillant dans les laboratoires qui leur sont rattachés : les 6 et 7 octobre, et les 17 et 18 novembre
La formation se déroulera sur les horaires : 1er jour : 10h- 18h, 2ème jour : 9h-17h30.

La formation aura lieu au Centre international d’études pédagogiques (CIEP), 1 avenue Léon-Journault à Sèvres. 
8 stagiaires seront formés par session. 
 

Infos pratiques : 
Se rendre au CIEP

Frais de mission :

  • Pour les personnels CNRS, les frais de déplacement sont à imputer sur les crédits de formation permanente de votre délégation d’origine. Veuillez contacter impérativement le service formation de votre délégation dès réception de votre convocation pour la prise en charge de votre mission.
  • Pour les autres personnels, merci de vous rapprocher de votre laboratoire ou de votre tutelle.
  • Les frais d’hébergement (nuitées et repas) seront pris en charge de 10h00 à 17h30 par l’action nationale pour les sessions d'octobre et de novembre. La soirée entre les deux journées de formation peut être libre et dans ce cas à la charge du stagiaire.


Pour toute question : 
Sur le contenu de la formation, contactez votre chargée de communication d’institut :


_____________________________________________________
 

Programme


Première journée : La presse et les enjeux de la communication avec les médias
 

Accueil et présentations

Discussion interactive, ½ h

  • Présentation de la formatrice et du programme de la formation
  • Table ronde avec présentation des stagiaires et de leur sujet de recherche
  • Recueil des attentes des stagiaires sur ces deux jours
  • Discussion : qui a déjà eu affaire à des journalistes ? À quelle occasion ? Comment cela s’est-il passé ?
  • Êtes-vous satisfait du résultat final ? Débriefing pour voir comment ça aurait pu encore mieux se passer

Les enjeux de la communication avec les médias

Exposé et discussion, ½ h

  • Comment communiquez-vous en tant que chercheurs ? Quel but ? Quel public ? Sous quelle forme ?
  • Pourquoi communiquer vers le grand public ? Pourquoi vulgariser les sciences ?
  • Quels en sont les risques ? Comment les gérer au mieux ?

Fonctionnement des médias

Exposé, ½ h

  • Les différents types de médias (télé, radio, web, écrit… mais aussi généraliste ou spécialisé)
  • Qui fait quoi dans un journal et/ou dans une émission tv scientifique (rédacteur en chef, directeur artistique, journaliste, réalisateur…) ?
  • Les différents types de journalistes (généraliste, spécialisé, pigiste, etc).
  • Les contraintes des journalistes (temps, format, clarté – la ligne éditoriale)
  • Comment sont choisis les sujets ? Une règle de base : l’actualité et l’impact sur le public – « news values »
  • Comment sont sélectionnés les chercheurs interviewés ?

Les secrets d’une vulgarisation réussie

Exposé, ½ h

  • Deux questions clés : quel est mon message ? qui est mon public ?
  • Vulgariser, c’est expliquer, mais surtout intéresser
  • L’importance de l’accroche
  • Choisir des mots simples et clairs, éliminer le jargon
  • Raconter une histoire
  • Parler des gens qui font la science
  • Préférer les exemples concrets aux concepts abstraits. Partir de ses propres expériences
  • Faire comprendre les ordres de grandeur
  • Le bon usage des analogies et métaphores

Application : présentez vos recherches en 2 minutes à un journaliste généraliste. 
Interview avec enregistrement qui permettra aux stagiaires d’évaluer leur progression à la fin du stage. Exercice, 1 h 

Pause midi 
 

Réussir son interview

Exposé, ½ h

Comprendre le contexte

  • quel type d’interviews : par téléphone ? par mail ? interview informelle ? en direct ? au studio ? en situation ? …
  • dans quel but : portrait, interview, citations dans un article, "fact checking"… ?
  • comment réagir quand vous êtes contacté par un journaliste ? Quelles questions lui poser ?

Les trois phases d’une interview : avant, pendant et après

Préparer l’interview

  • préparez les idées clés que vous voulez faire passer, hiérarchisez
  • imaginez les comparaisons, analogies… tout ce qui peut vous permettre de vous faire comprendre
  • préparez vos "mots et phrases clés" en amont

Pendant l’interview

  • assurez-vous que le journaliste comprend, par exemple en reformulant ses questions
  • insistez sur les points clés que vous voulez faire passer
  • regardez le journaliste et créez un lien (avec le journaliste ET le public)
  • quelle posture adopter pendant l’interview ? L’importance de la voix, du rythme et du ton
  • comment être force de proposition tout en restant à sa place ?

Après l’interview

  • pourra-t-on relire ou visionner ? voire valider les citations ?
  • qui informer quand ça s’est bien passé ?
  • et comment réagir si vous n’êtes pas content ?

Exercice

Interviews croisées – 2 ½ h 
Les stagiaires se mettent en binôme. L’un joue le rôle du journaliste, l’autre celui du chercheur. 
Le « journaliste » interviewe le chercheur, puis rédige un petit article (500 à 1000 signes max) basé sur son interview. 
Puis les rôles sont échangés. 
Présentation des articles et commentaires des stagiaires et de la formatrice. 
 

Conclusion de la journée et questions diverses


Seconde journée : l’interview en audiovisuel


Présentation de la formatrice et du programme de la journée

Exercice d’interview

½ h
La formatrice interviewe chaque stagiaire en trois questions. L’exercice permet de se présenter et d’apprendre à répondre à une question. Puis débriefing.

Les règles du jeu de l’interview à la télévision et la radio

Exposé 1 h

  • - Les caractéristiques de l’audiovisuel.
  • - Différences entre le news, le magazine, le documentaire, le plateau. Télévision, radio et Internet.
  • - Les différentes formes d’interviews en audiovisuel.
  • - Comment se préparer aux différentes formes d’interview ?

Comment réussir son interview télévisée ?

Analyse & discussion, 1h30
Visionnage et analyse d’interviews brutes et d’extraits de vulgarisateurs (Cédric Villani, Francis Rocard, Yves Coppens, Marie-Charlotte Morin…)

 

  • Pourquoi ce sont de bonnes interviews ?
  • Pourquoi écoute-t-on ces chercheurs ?
  • Déduction des clefs d’une bonne interview


Pause midi 
 

Être à l’aise en interview et faire passer son message

½ h

Application : Entraînement à l’interview

2 ½ h 
Travail sur le ton, la posture, la gestuelle, les tics… 
Chacun des participants est interviewé par la formatrice. 

Visionnage de chaque interview et débriefing

« Cartes blanches » aux questions des participants

Pour auto-évaluation, chaque participant aura à la fin de la formation accès à sa présentation du début et également son enregistrement de la fin de la formation.

Les formatrices 

Image retirée. 

Cécile Michaut, scientifique, journaliste et formatrice. Titulaire d’un doctorat de chimie de l’université Paris-XI Orsay, Cécile Michaut a été enseignante-chercheuse à l’université de Rennes-I, à la Royal Institution of Great Britain à Londres, et l’École normale supérieure de Cachan, avant de bifurquer vers le journalisme scientifique en 1999. Elle a notamment collaboré au Monde, à La Recherche, Pour la Science, Science et vie, Sciences et Avenir, Sciences Actualités… Depuis 2005, elle enseigne la vulgarisation scientifique dans les universités Paris XI (Orsay), Lyon et Marseille, ainsi qu’à l’Institut Mines-Télécom, à l’Institut national du sport (INSEP) à l’Institut d’astrophysique de Paris, et pour le groupement de laboratoires C’Nano. Elle a publié en 2014 le livre « Vulgarisation scientifique, mode d’emploi » (éditions EDPSciences). 
 

Image retirée.

Audrey Mikaëlian, journaliste scientifique spécialisée en audiovisuel. Magazines scientifiques, documentaires, animation 3D, reportages… rien de ce qui touche aux films de sciences n’est étranger à Audrey Mikaëlian, journaliste scientifique à la télévision depuis 1998. Elle jongle avec efficacité et bonne humeur avec ses multiples casquettes : journaliste-réalisatrice, auteur transmédia et rédactrice en chef. Parmi ses productions, citons E=M6, Les grandes énigmes de la science, Questions sans réponses, Les animats, l’Odyssée des Sépas, etc. Elle s’intéresse également aux "serious games", avec la scénarisation de 2020 Energy. 

Image retirée.

Gabriele Hess- Fernandez fait des reportages depuis 25 ans sur la science, la médecine et de la technologie pour la presse, le web et la TV. Elle est titulaire d’un diplôme d’études supérieures en chimie de la Freie Universität Berlin. Depuis 2015 , elle est rédactrice en chef de l’hebdomadaire FUTUREMAG le magazine de la science et de l’innovation, produit à Paris par Effervescence et diffusé le samedi à 13h30 sur ARTE, la chaîne culturelle européenne. Elle enseigne aussi la communication scientifique à l’université et dispense des formations aux médias pour les scientifiques (CNRS, Inserm, Inria, GIZ, MPI…).

Contact

Communication INSIS