Des équipements expérimentaux de pointe

Les travaux de l'INSIS s’appuient sur des infrastructures expérimentales de premier plan.

Les plateformes et grandes infrastructures de recherche

Certaines recherches ne peuvent être conduites sans des ressources technologiques de haut niveau. Les laboratoires de l’INSIS accueillent quelques grandes infrastructures de recherche, comme le four solaire d’Odeillo, et tout un réseau de plateformes spécialisées : salles blanches, souffleries super- et hypersoniques, bassin à houle, chambres anéchoïques, microscopes, tunnels à feux, plateformes laser, plateformes de caractérisation, etc.

En particulier, l’INSIS abrite RENATECH, le réseau académique des centrales technologiques de nanofabrication.

Ces plateformes sont souvent ouvertes à des chercheurs externes, académiques ou issus des départements R&D de grands industriels.

Zoom sur le réseau RENATECH

renatech

Depuis plus de dix ans, le CNRS dispose d’un réseau de centrales de micro- et nanofabrication, le réseau national des grandes centrales technologiques RENATECH, ouvert à des utilisateurs issus des mondes académique et industriel.

Piloté par l’INSIS, RENATECH a permis une remise à niveau de l’outil microtechnologique français, le plaçant ainsi à la pointe, aussi bien en termes d’équipements qu’en termes d’expertise humaine.

RENATECH dispose aujourd’hui de 7 000 m2 de salles blanches réparties sur 5 plateformes (Marcoussis, Orsay, Lille, Besançon, Toulouse, Grenoble), animées par 150 ingénieurs et techniciens. 1 000 clients, académiques ou industriels, utilisent ces ressources chaque année, pour un total de 365 projets d’une durée moyenne de 27 mois.

Site de RENATECH